[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Les antioxydants, qu’est-ce que c’est ?

Les antioxydants sont des molécules qui permettent d’empêcher l’oxydation de
certaines substances chimiques, et ainsi de limiter la production de radicaux libres, ces derniers pouvant “abîmer” nos cellules, s’ils se trouvent en excès dans notre organisme.

Un régime alimentaire riche en antioxydants permettrait de vivre « jeune » plus longtemps. Parmi les aliments protecteurs figurent entre autres les céréales complètes, le lait de soja enrichi en calcium, le parmesan, le yaourt, la carotte, le brocoli et les différentes jeunes pousses. Alors que les chips, la pomme de terre frite, les fromages gras, le lait entier et le riz blanc à cuisson rapide sont des aliments accélérateurs de vieillissement.

légumes riches en antioxidant

L’avocat, le cresson, l’ail, le chou vert, l’épinard, l’asperge, le chou de Bruxelles, le germe de luzerne, le brocoli, la betterave et le poivron rouge sont les légumes ayant la plus forte concentration d’antioxydants.

On attribue le caractère antioxydant de ces aliments à leur riche teneur en vitamine C, caroténoïdes (dont les lycopènes), flavonoïdes, composés phénoliques, terpénoïdes et resvératrol.

Lors de la cuisson, certains antioxydants tels que la vitamine C sont inactivés, alors que d’autres se transforment pour devenir plus actifs ou plus facilement absorbables par le système digestif. C’est le cas des lycopènes de la tomate. En effet, la cuisson de la tomate augmente la quantité de lycopène biodisponible, la chaleur le libérant des cellules de la tomate. Ainsi, il y a environ quatre fois plus de lycopène biodisponible dans la sauce tomate que dans la tomate fraîche!

Les antioxydants naturels puissants protecteurs choc pour notre corps!!

Les antioxydants naturels puissants protecteurs choc pour notre corps!!

Vous trouvez de la vitamine C dans les agrumes (citron, orange, pamplemousse.. ) légumes verts (céleri, chou vert, cresson, oseille, persil raifort… ) les fruits (cassis, kiwi..) et surtout fruits rouges (fraise, framboise, groseille… ), la pomme de terre, le poivron, la tomate.

La vitamine E dans les huiles de germes de blé, tournesol, olive, maïs, de colza… le beurre, la margarine, les oléagineux (amande, noisette, noix, pistache… ), les poissons gras, les légumes verts à feuilles (chou, persil… )

La vitamine B9 dans les légumes verts à feuilles (épinard, fenouil, salade… ) mais aussi dans la banane, les céréales complètes, la tomate.

Le glutathion piège les radicaux libres, on le trouve dans l’ail, l’artichaut, asperge, avocat, betterave, brocoli, cannelle, carotte, choux, haricot, noisette, oeuf, oignon, pissenlit, poire, pomme.

Le sélénium se trouve surtout dans les abats, l’ail, les céréales complètes, le chou, les germes de blé, la levure de bière, l’oeuf, la viande.

Le lycophène se trouve surtout dans la tomate, le pamplemousse rose, la papaye, la pastèque.

Le zinc se trouve dans les céréales, les fruits de mer, les huîtres, les coquillages, les brocolis, champignon, épinard, haricot, le jaune d’oeuf, la levure de bière, le pain complet, le poisson, la viande.

Les flavonoïdes se trouvent surtout dans les agrumes, la cerise, la myrtille, le raisin, le thé, le vin rouge.

les antioxydants seraient efficaces, entre autres, pour :

Abaisser le taux de cholestérol et réduire le risque de maladies cardio-vasculaires :

les antioxydants empêchent l’oxydation des graisses qui peuvent être néfastes pour les vaisseaux sanguins.
Dans la famille des antioxydants, on retrouve les caroténoïdes (présents dans les aliments de couleur jaune, orange ou rouge tels que les oranges, les poivrons, les tomates, les pêches, les mangues, les papayes…), qui selon certaines études permettraient de diminuer le taux de LDL (mauvais cholestérol) dans le sang. La consommation de ces aliments riches en caroténoïdes limiterait ainsi le risque de maladies cardio-vasculaires.

Prévenir les cancers :

Si les fruits et les légumes sont tant prisés et présentés comme des bienfaiteurs pour la santé, ce n’est pas pour rien ! Et l’une des raisons serait que les nutriments antioxydants, s’ils sont consommés en quantité suffisante, permettraient de diminuer les risques de cancers de plus de 30 %.

Protéger les yeux :
D’une manière générale, toutes les molécules antioxydantes sont protectrices de l’œil et de la vision. Parmi elles, les caroténoïdes (encore elles !), plus précisément la zéaxanthine et la lutéine. En effet, selon une étude de l’INSERM, la consommation d’aliments riches en zéaxanthine (maïs, chou-fleur) réduirait de 93% les risques de DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) et de 47% la survenue d’une cataracte. La lutéine quant à elle (jaune d’œuf, carottes, oranges, épinards) abaisserait de 69% les risques de DMLA.

Contrer les effets de la pollution :

L’air que nous respirons est souvent pollué de puissants oxydants comme le dioxyde d’azote et l’ozone, qui peuvent mener à des problèmes respiratoires.
Des études ont montré que certains nutriments antioxydants (en particulier la vitamine E et le bêta-carotène) permettaient de diminuer fortement l’oxydation de ces molécules nocives.

Retarder le vieillissement :

Les radicaux libres sont également nocives pour le vieillissement cutané. En effet, quand ils sont en trop grand nombre dans l’organisme, les radicaux libres s’attaquent aux membranes cellulaires. Résultat : la peau s’altère, s’abîme prématurément. Mais, là encore, les antioxydants peuvent aider à limiter les dégâts, en particulier ceux contenus dans les légumes à feuilles vertes (brocolis, choux, épinards), ou dans les fruits foncés (prunes, framboises, groseilles…).


[Total : 3    Moyenne : 2.3/5]

Les antioxydants contenus dans notre alimentation ont de nombreuses vertus : anti-rides, il préviennent aussi le vieillissement cérébral, les risques de maladies cardio-vasculaires et de cancer.

Présents dans les fruits, les légumes et les végétaux, les antioxydants doivent être consommés quotidiennement : les vitamines C et E, tout comme plusieurs minéraux dont le sélénium, sont essentiels à la vie. En plus des aliments riches en antioxydants, d’autres ont des propriétés qui aident notre corps à en fabriquer.

Qu’ils soient ingérés ou métabolisés, les antioxydants aident à lutter contre les radicaux libres, des molécules qui accélèrent le vieillissement des cellules et la dégradation de l’organisme. Des apports importants et réguliers permettent donc de ralentir l’arrivée des signes de l’âge : rides, cellulite, baisse des facultés cognitives…

Les pruneaux: le top des antioxydants

Les pruneaux contiennent les meilleurs antioxydants, comme les vitamines C,E, et le bêta-carotène. Les propriétés laxatives et diurétiques du pruneau en font un aliment de choix pour aider les processus d’élimination de l’organisme. Il retarde le vieillissement en stoppant le développement des rides, protège les articulations de l’arthrose, réduit le risque de maladies cardiaques et prévient le risque de cancer.

Les fruits rouges une source importante en antioxydant naturel puissant

Les fruits rouges une source importante en antioxydant naturel puissant

Les fruits rouges: une grande famille d’anti-vieillissement

Les fruits rouges, riches en vitamines et en polyphénols, sont les aliments antioxydants les plus efficaces après les pruneaux pour lutter contre les radicaux libres.

L’ail et autres alliacées: cinquième meilleur antioxydant

Très riche en antioxydants, l’ail contient de la quercétine, appartenant à la famille des flavonoïdes qui favorise la diminution du taux de “mauvais” cholestérol et du sélénium qui permet de coincer les radicaux libres, et protège ainsi les cellules du vieillissement, pour garder une belle peau et des beaux cheveux.

Brocoli et autres crucifères: les légumes salutaires

Riches en vitamine C, les légumes de la famille des choux, et notamment le brocoli, agissent contre les maladies cardiovasculaires et détendant les vaisseaux sanguins, et contribuent à réduir le taux de cholestérol.

Les poivrons rouges et autres solanacées: plus riches en vitamine C que les oranges !

Les poivrons contiennent plus de vitamine C que les oranges à poids égal. Mais ce sont surtout les poivrons rouges qui sont bénéfiques pour la santé, puisqu’ils renferment neuf fois plus de caroténoïdes, cinq à huit fois plus de flavonoïdes et deux fois plus de vitamine C. Excellente source également en vitamine A, le poivron stimule le système immunitaire, augmente les défenses naturelles, et prévient les maladies cardio-vasculaires.

La sauce tomate: un élixir de jouvance

La tomate contient du lycopène, un puissant antioxydant qui prévient des maladies cardiovasculaires et des cancers, notamment le cancer de la prostate.

Le curcuma: l’épice vedette

Également anti-inflammatoire, cette épice permet de lutter contre le vieillissement prématuré des cellules, contre certains cancers et contre le diabète. Le curcuma favorise la digestion et renforce le système immunitaire.

Le thé vert: l’atout santé

Le thé vert, source de polyphénols, favorise la vivacité intellectuelle et réduit les risques de cancer. Sa consommation régulière permet en plus de rester bien hydraté.

Le lin: petites graines à grands effets

Les graines de lin sont riches en oméga 3 et en antioxydants. Elles aident à combattre les maladies cardiaques, le diabète et certains cancers.

Le chocolat: le chocolat noir à 70% de cacao améliore la circulation sanguine

Le cacao combat les maladies mortelles telles que le cancer, les maladies du cœur et l’hypertension. Le chocolat doit ses propriétés antioxydantes en grande partie à sa richesse en flavonoïdes.

L’avis de notre coach Nutrition, Anaël Stolz

Afin d’accroître la consommation et l’absorption d’antioxydants dans le cadre de votre alimentation, voici mes recommandation :

– consommer davantage de fruits et de légumes en privilégiant ceux dont la teneur en antioxydants est la plus élevée

– choisir les aliments bio, qui contiennent plus de polyphénols et d’antioxydants que les aliments produits selon des méthodes agricoles conventionnelles

– consommer au maximum le zeste, la pulpe, la peau et la pelure des fruits et légumes (et enveloppe des graines et céréales), où la concentration en antioxydants et polyphénols est plus élevée, et augmente proportionnellement à leur maturité à la récolte ; généralement, ce sont les aliments non transformés qui fournissent le plus de bienfaits pour la santé

– améliorer son transit intestinal de manière à favoriser l’absorption et la biodisponibilité des antioxydants ingérés

– adopter des techniques de transformation et de cuisson des aliments qui aident, de manière naturelle, à maintenir une teneur élevée en antioxydants dans les aliments : une température moyenne et à basse pression en minimise la perte.

A l’inverse, le tabagisme, le stress, la consommation d’alcool limite les effets des antioxydants.