Boutique Biologiquement.comAntioxydants vs radicaux libres

  Posté par antioxydants       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Des antioxydants, des radicaux libres ? C’est quoi, et ça sert à quoi ?

Dans les articles précédents, nous avons parlé des propriétés antioxydantes de certaines vitamines.
Avant de poursuivre l’alphabet vitaminique avec la vitamine E, qui est aussi un antioxydant remarquable, il m’a paru intéressant de parler de ce sujet, que certaines et certains ne connaissent peut-être pas trop.

Flavonoïdes, zinc, sélénium… vous avez certainement entendu parler de ces fameux antioxydants censés nous protéger contre les radicaux libres. Mais ça fonctionne comment, ces « bazars » ?

C’est avec l’identification des vitamines A, C et E qu’est apparue l’importance des antioxydants dans la biochimie des organismes vivants.
Les mécanismes des antioxydants ont été étudiés à partir du moment où l’on a compris qu’une substance antioxydante devait être elle-même facilement oxydable. Les recherches sur la vitamine E dans l’oxydation des graisses ont démontré son rôle dans l’élimination de molécules contenant un atome célibataire d’oxygène actif avant que ces molécules n’attaquent les cellules.
La majorité des êtres vivants ont besoin d’oxygène pour assurer leur existence alors que cet oxygène est une molécule hautement réactive qui produit des dégradations sur les organismes vivants, du fait de l’instabilité que lui confère cet « oxygène célibataire ».

Radicaux libres

Un radical libre est une entité chimique possédant un ou plusieurs électrons célibataires sur sa couche externe ; l’instabilité de ces entités chimiques augmente avec le nombre d’électrons célibataires.
Cependant, l’organisme produit lui-même les radicaux libres dont il a besoin :
Ils entrent dans les processus de production d’énergie par exemple.
Ils interviennent également dans les mécanismes immunitaires en permettant de lutter contre les bactéries ou les virus.
Mais sous certaines conditions, ils peuvent être produits en excès et se mettent à dégrader les parois des cellules, les protéines ou l’ADN.
Cependant, les organismes possèdent un système d’antioxydants et d’enzymes qui agissent ensemble pour empêcher ces dégradations, notamment sur des cellules comme l’ADN, les lipides et les protéines.

Antioxydants

Un antioxydant est un composé qui va pouvoir réagir avec un radical libre (oxydant) pour le neutraliser ; ce sont essentiellement des vitamines et des oligo-éléments ; ils vont réagir avec les radicaux libres pour les rendre inoffensifs.
Dans l’organisme, les antioxydants éliminent en permanence les radicaux libres en excès.

Les problèmes se posent lorsqu’un déséquilibre apparaît
Un déséquilibre peut être lié à un manque d’antioxydants dans l’alimentation. Mais il est également dû à des facteurs extérieurs, qui vont entraîner une augmentation de la quantité de radicaux libres. Citons notamment :
La cigarette ;
L’alcool ;
La pollution ;
L’exposition au soleil ;
L’exercice physique intense ;
Certains médicaments.
Les antioxydants présents dans les aliments protègent de l’oxydation les molécules organiques, par exemple les graisses ou l’ADN ; de plus, les antioxydants semblent jouer un rôle protecteur contre la cancérogenèse.
De nombreuses maladies (on parle de centaines) seraient liées à un déséquilibre entre antioxydants et radicaux libres. Mais les recherches sur le sujet sont nombreuses et parfois contradictoires.
Par contre, elles semblent fortement corréler des maladies, comme le cancer et les maladies cardiovasculaires, à un excès de radicaux libres.
La cataracte, la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) ou les problèmes articulaires sont également souvent cités.

Antioxydants vs radicaux libres
Antioxydants vs radicaux libres

Les principaux antioxydants se trouvent dans un grand nombre d’aliments

Vitamine C : poivron, goyave, oseille, citron, orange, kiwi, choux, papaye, fraise, etc.
Vitamine E : je vous le dirai dans le prochain article.
Vitamine A : beurre, œuf, foie, etc.

Nos besoins quotidiens en antioxydants

Il n’y a pas de recommandation officielle en ce qui concerne spécifiquement les antioxydants.
Par contre, il existe une recommandation pour la principale source d’antioxydants que sont les fruits et légumes : de 7 à 10 portions par jour.
Au rayon fruits, les « petits » remportent la palme : bleuets, mûres, canneberges, framboises, fraises, pruneaux, etc.
Au rayon légumes, ce sont l’artichaut, l’asperge, le brocoli, le chou rouge, le poivron jaune et les pommes de terre.
Pour finir, les légumineuses, parmi lesquelles les 3 espèces de haricots : blancs, pinto et rognon.
Les antioxydants les plus connus sont :
le ß-carotène (provitamines A),
l’acide ascorbique (vitamine C),
le tocophérol (vitamine E),
les polyphénols et le lycopène qui incluent :
les flavonoïdes (très répandus dans les végétaux),
les tanins (dans le cacao, le café, le thé, le raisin, etc.),
les anthocyanes (notamment dans les fruits rouges),
et les acides phénoliques (dans les céréales, les fruits et les légumes).
Le sélénium et le zinc, qui ne sont pas des vitamines (à suivre)…