Boutique Biologiquement.comSanté CARDIOVASCULAIRE: Les fraises, un booster antioxydant pour réduire son cholestérol

  Posté par antioxydants       Laisser un commentaire
[Total : 2    Moyenne : 1/5]

Un bénéfice inattendu des fraises, mis en lumière par ces scientifiques de la Warwick Medical School, l’activation d’une protéine dans notre corps appelée Nrf2 qui va entraîner un effet antioxydant et protecteur contre les maladies cardiovasculaires.

Cette étude doit être présentée à la 16th reunion de la Society for Free Radical Research International (SFRRI) à l’Imperial College London.

Le professeur Paul Thornalley de la Warwick a découvert que cette protéine, activée par les fraises, contribue à réduire les lipides sanguins et le niveau cholestérol, deux facteurs majeurs de problèmes cardio-vasculaires. Les fraises ont déjà montré leur effet contre la glycémie post-prandiale et les lipoprotéines de basse densité ou le «mauvais» cholestérol, et leur effet réducteur sur le risque de diabète et de maladies du cœur. Mais ici, les chercheurs montrent que des extraits de fraises stimulent activement les protéines protectrices, augmentent nos défenses cellulaires, contribuent à la santé de nos organes et de nos vaisseaux.

Les fraises, un booster antioxydant pour réduire son cholestérol
Les fraises, un booster antioxydant pour réduire son cholestérol

Les chercheurs n’en n’ont pas fini, ils travaillent aujourd’hui à l’identification des meilleures variétés de fraises, comment elles doivent être servies ou traitées et combien nous devons en consommer pour bénéficier de cet effet protecteur cardiovasculaire.

Plusieurs études ont déjà suggéré les bénéfices des fruits rouges et en particulier leur effet protecteur sur la mémoire, grâce à des niveaux élevés d’antioxydants, protecteur contre les dommages causés par les radicaux libres nocifs. Encore un bénéfice accessible par des modifications relativement simples du régime alimentaire.

Boutique Biologiquement.comLes vraies vertus du thé vert antioxydant naturel

  Posté par antioxydants       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 1/5]

La boisson est parée de toutes les qualités: faire maigrir, protéger contre les maladies cardiovasculaires et le cancer, stimuler l’intellect, ou encore empêcher de vieillir. C’est vrai ou c’est du bidon?

Le Dr Dimitrios Samaras, chef de clinique à l’Unité nutrition des Hôpitaux universitaires de Genève, interrogé sur les vertus réelles ou supposées du thé vert, concentré notoire d’antioxydants, a l’air plein d’enthousiasme… Mais ce breuvage est-il à la hauteur de ce qu’en attendent ses amateurs ?

Boire du thé vert, c’est vraiment bon pour la santé?
Dimitrios Samaras: Oui, ce n’est pas une légende. Le thé vert contient en effet des substances antioxydantes, qu’on appelle catéchines, et particulièrement une qui s’appelle Epigallocatéchine gallate (EGCG). L’EGCG a une activité antioxydante 25 à 100 fois plus importante que celle des vitamines C et E. Des études animales et des études plus limitées sur l’homme ont démontré un effet antioxydant significatif du thé vert. Cet effet semble concerner particulièrement le mauvais cholestérol, qui une fois oxydé, semble être davantage athérogène.

Les vraies vertus du thé vert antioxydant naturel
Les vraies vertus du thé vert antioxydant naturel

Le thé vert peut donc diminuer l’oxydation du mauvais cholestérol et même avoir un léger effet hypocholestérolémiant. En outre, des études sont actuellement en train de clarifier l’effet antioxydant du thé vert pas seulement sur le système cardiovasculaire, mais également en lien avec les maladies neurodégénératives et le cancer, comme par exemple, l’effet préventif sur le cancer de la prostate et un possible effet protecteur contre le développement de métastases dans le cas de plusieurs cancers.

Le thé vert est-il vraiment différent du thé noir?
D.S.: Oui. Comme le thé noir subit une fermentation, les catéchines sont oxydées et polymérisées au cours de cette fermentation, ce qui les rend moins antioxydantes et moins disponibles pour les tissus. Pour cette raison, l’effet antioxydant du thé vert est supérieur à celui du thé noir.

Quelle est la différence fondamentale nutritionnelle entre le thé (vert/noir) et le café?
D.S.: A part le fait que tous les deux viennent des plantes et qu’ils contiennent des substances psychoactives qui s’appellent méthylxanthines (la caféine dans le café et théine dans le thé), ces deux infusions n’ont pas d’autres similarités. Ceci dit, l’effet antioxydant du thé est beaucoup plus marqué que celui du café.

N’est-il pas exagéré de dire que le thé vert prévient le cancer et les maladies cardiovasculaires?
D.S.: Il serait simpliste de dire que seuls une chose ou un type de comportement peuvent prévenir le risque de cancers ou de maladies cardiovasculaires. Le développement de ces maladies est tellement complexe et les paramètres influençant leur survenue sont tellement nombreux qu’il est plus adéquat d’agir sur une combinaison de facteurs modifiables. La prise de thé vert est un de ces facteurs qui doit par contre être associé à tout un «lifestyle» promoteur de santé afin d’avoir du sens. Prendre du thé vert et fumer un paquet de cigarettes par jour n’est par exemple pas adéquat, car le deuxième facteur va annihiler tout gain à tirer du premier.

Quel rôle a vraiment l’antioxydant qu’il contient par rapport aux radicaux libres?
D.S.: Les catéchines, et surtout l’ECGC qui constitue 50%-75% des catéchines du thé vert, préviennent la formation des radicaux libres et peuvent contribuer, en association avec les mécanismes endogènes de défense contre les radicaux libres, à réguler le stress oxydatif dû à des agressions externes (rayons UV, tabac, etc.) ou internes (cancers, diabète, etc.).

Boutique Biologiquement.comLes antioxydants naturels puissants protecteurs choc pour notre corps!!

  Posté par antioxydants       Laisser un commentaire
[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Les antioxydants, qu’est-ce que c’est ?

Les antioxydants sont des molécules qui permettent d’empêcher l’oxydation de
certaines substances chimiques, et ainsi de limiter la production de radicaux libres, ces derniers pouvant “abîmer” nos cellules, s’ils se trouvent en excès dans notre organisme.

Un régime alimentaire riche en antioxydants permettrait de vivre « jeune » plus longtemps. Parmi les aliments protecteurs figurent entre autres les céréales complètes, le lait de soja enrichi en calcium, le parmesan, le yaourt, la carotte, le brocoli et les différentes jeunes pousses. Alors que les chips, la pomme de terre frite, les fromages gras, le lait entier et le riz blanc à cuisson rapide sont des aliments accélérateurs de vieillissement.

légumes riches en antioxidant

L’avocat, le cresson, l’ail, le chou vert, l’épinard, l’asperge, le chou de Bruxelles, le germe de luzerne, le brocoli, la betterave et le poivron rouge sont les légumes ayant la plus forte concentration d’antioxydants.

On attribue le caractère antioxydant de ces aliments à leur riche teneur en vitamine C, caroténoïdes (dont les lycopènes), flavonoïdes, composés phénoliques, terpénoïdes et resvératrol.

Lors de la cuisson, certains antioxydants tels que la vitamine C sont inactivés, alors que d’autres se transforment pour devenir plus actifs ou plus facilement absorbables par le système digestif. C’est le cas des lycopènes de la tomate. En effet, la cuisson de la tomate augmente la quantité de lycopène biodisponible, la chaleur le libérant des cellules de la tomate. Ainsi, il y a environ quatre fois plus de lycopène biodisponible dans la sauce tomate que dans la tomate fraîche!

Les antioxydants naturels puissants protecteurs choc pour notre corps!!
Les antioxydants naturels puissants protecteurs choc pour notre corps!!

Vous trouvez de la vitamine C dans les agrumes (citron, orange, pamplemousse.. ) légumes verts (céleri, chou vert, cresson, oseille, persil raifort… ) les fruits (cassis, kiwi..) et surtout fruits rouges (fraise, framboise, groseille… ), la pomme de terre, le poivron, la tomate.

La vitamine E dans les huiles de germes de blé, tournesol, olive, maïs, de colza… le beurre, la margarine, les oléagineux (amande, noisette, noix, pistache… ), les poissons gras, les légumes verts à feuilles (chou, persil… )

La vitamine B9 dans les légumes verts à feuilles (épinard, fenouil, salade… ) mais aussi dans la banane, les céréales complètes, la tomate.

Le glutathion piège les radicaux libres, on le trouve dans l’ail, l’artichaut, asperge, avocat, betterave, brocoli, cannelle, carotte, choux, haricot, noisette, oeuf, oignon, pissenlit, poire, pomme.

Le sélénium se trouve surtout dans les abats, l’ail, les céréales complètes, le chou, les germes de blé, la levure de bière, l’oeuf, la viande.

Le lycophène se trouve surtout dans la tomate, le pamplemousse rose, la papaye, la pastèque.

Le zinc se trouve dans les céréales, les fruits de mer, les huîtres, les coquillages, les brocolis, champignon, épinard, haricot, le jaune d’oeuf, la levure de bière, le pain complet, le poisson, la viande.

Les flavonoïdes se trouvent surtout dans les agrumes, la cerise, la myrtille, le raisin, le thé, le vin rouge.

les antioxydants seraient efficaces, entre autres, pour :

Abaisser le taux de cholestérol et réduire le risque de maladies cardio-vasculaires :

les antioxydants empêchent l’oxydation des graisses qui peuvent être néfastes pour les vaisseaux sanguins.
Dans la famille des antioxydants, on retrouve les caroténoïdes (présents dans les aliments de couleur jaune, orange ou rouge tels que les oranges, les poivrons, les tomates, les pêches, les mangues, les papayes…), qui selon certaines études permettraient de diminuer le taux de LDL (mauvais cholestérol) dans le sang. La consommation de ces aliments riches en caroténoïdes limiterait ainsi le risque de maladies cardio-vasculaires.

Prévenir les cancers :

Si les fruits et les légumes sont tant prisés et présentés comme des bienfaiteurs pour la santé, ce n’est pas pour rien ! Et l’une des raisons serait que les nutriments antioxydants, s’ils sont consommés en quantité suffisante, permettraient de diminuer les risques de cancers de plus de 30 %.

Protéger les yeux :
D’une manière générale, toutes les molécules antioxydantes sont protectrices de l’œil et de la vision. Parmi elles, les caroténoïdes (encore elles !), plus précisément la zéaxanthine et la lutéine. En effet, selon une étude de l’INSERM, la consommation d’aliments riches en zéaxanthine (maïs, chou-fleur) réduirait de 93% les risques de DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) et de 47% la survenue d’une cataracte. La lutéine quant à elle (jaune d’œuf, carottes, oranges, épinards) abaisserait de 69% les risques de DMLA.

Contrer les effets de la pollution :

L’air que nous respirons est souvent pollué de puissants oxydants comme le dioxyde d’azote et l’ozone, qui peuvent mener à des problèmes respiratoires.
Des études ont montré que certains nutriments antioxydants (en particulier la vitamine E et le bêta-carotène) permettaient de diminuer fortement l’oxydation de ces molécules nocives.

Retarder le vieillissement :

Les radicaux libres sont également nocives pour le vieillissement cutané. En effet, quand ils sont en trop grand nombre dans l’organisme, les radicaux libres s’attaquent aux membranes cellulaires. Résultat : la peau s’altère, s’abîme prématurément. Mais, là encore, les antioxydants peuvent aider à limiter les dégâts, en particulier ceux contenus dans les légumes à feuilles vertes (brocolis, choux, épinards), ou dans les fruits foncés (prunes, framboises, groseilles…).

Boutique Biologiquement.comCacao vertus antioxydantes, cardio-stimulants, asthme

  Posté par antioxydants       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le cacao provient du cacaotier ou encore nommé cacaoyer, c’est un petit arbre ne mesurant à peine plus de quinze mètre de haut et dont les feuilles persistantes sont présentent tout au long de l’année.

Cet arbre ne donne des fleurs qu’à partir de sa troisième année, de teinte blanche ou rosée et seulement une fleur sur pratiquement cinq cent, donne un fruit. Il est à préciser qu’annuellement il peut donner plus de cent mille fleurs. Le fruit du cacaoyer est une cabosse, en faites se sont d’énormes baies de forme allongés et peuvent peser jusqu’à quatre cent grammes et mesurent prés de vingt centimètre de long de couleur verte elles finissent par prendre une teinte jaune, rouge, ou encore orange suivant la variété de cacao. Ce fruit contient prés de 75 graines que l’on nomme les fèves de cacao.

Cacao vertus antioxydantes, cardio-stimulants, asthme
Cacao vertus antioxydantes, cardio-stimulants, asthme

Cacao la culture

Le cacao est originaire du Mexique, sa culture s’est étendue en Afrique (la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Nigeria, le Cameroun) en Amérique (le Brésil, l’Équateur) ainsi qu’en Asie (l’Indonésie, et la Malaisie). IL préfère les climats tropicaux chaud et humide, et bien a l’abri du soleil.

Cacao sa composition

Le cacao se compose essentiellement de xanthine avec la théobromine, de flavonoïdes, de phényléthylamine, d’endorphines et de polyphénols.

Cacao et ses vertus médicinales

Le cacao était déjà consommer pour ses vertus thérapeutiques par les Aztèques, il possède des propriétés antioxydants, diurétiques et légèrement antidépresseurs.

Les bienfaits du cacao agissent sur le système cardiaque et respiratoire, par stimulation des muscles lisses et rénaux, il accroit les performances musculaires, et optimise le volume respiratoire. Plusieurs études (de 2009 à 2011) le définissent comme préventif des maladies cardiovasculaires. De plus le cacao est associé à la médication contre l’asthme, par son effet vasodilatateur, et il est préconiser dans les sports d’endurance pour son augmentation de la capacité respiratoire.

Le cacao stimule le système nerveux, et souvent préconiser dans les cas de petites déprimes ou dépressions.

Cacao autres usages

Bien entendu petits et grands connaissent les nombreux autres usages du cacao dans l’alimentation que ce soit en poudre dans le lait, en tablette, en confiserie, en beurre et en alcool (liqueur de cacao), etc.

Cacao soigne

Déprime, dépression, asthme, maladie cardiovasculaire, antioxydant, diurétique.

Boutique Biologiquement.comRISQUE CARDIAQUE: GPX3, l’enzyme naturel qui divise le risque par 6

  Posté par antioxydants       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

C’est un nouvel antioxydant naturel, le GPX3 (ou glutathion peroxydase) qui vient d’être identifié par ces chercheurs de la Minnesota Medical School comme un réducteur considérable de risque cardiovasculaire chez les personnes de faibles niveaux de HDL (bon cholestérol).

GPX3 pourrait, chez ces patients diviser leur risque cardiaque par 6. Cette recherche, publiée dans la revue PLoS One, confirme les bénéfices des antioxydants naturels pour la santé humaine.

Cette enzyme présente à des niveaux élevés et aux côtés de faibles niveaux de HDL (bon cholestérol), peut considérablement réduire le risque des maladies cardio-vasculaires grâce sa capacité naturelle de protection et de réparation. Pour ces patients avec de faibles niveaux de bon cholestérol, l’enzyme GPX3 pourrait être d’un grand bénéfice.

RISQUE CARDIAQUE: GPX3, l’enzyme naturel qui divise le risque par 6
RISQUE CARDIAQUE: GPX3, l’enzyme naturel qui divise le risque par 6

Un futur test sanguin ? Son équipe a étudié les 3 principaux facteurs de risque de maladie cardiovasculaire, le cholestérol, l’hypertension, le tabagisme. Les données recueillies sur 130 échantillons provenant de la Minnesota Heart Survey, suggèrent que le risque de décès cardiovasculaire chez les personnes ayant de faibles niveaux de HDL et GPX3 est multiplié par 6 vs celles qui ont de faibles niveaux de HDL et des niveaux élevés de GPX3. Ces 130 échantillons provenaient de patients décédés de maladies cardiovasculaires dans les 5 à 12 ans. Par ailleurs, de faibles niveaux de cette enzyme liés à de faibles niveaux de HDL peuvent indiquer le risque cardiovasculaire. Les chercheurs espèrent donc à terme que la mesure de cette enzyme par test sanguin puisse permettre de détecter les patients à risque de maladie cardiovasculaire.

Un futur traitement ? Le Pr Jordan L. Holtzman, professeur de pharmacologie et de médecine à l’Université du Minnesota Medical School et auteur principal explique : « Cette enzyme GPX3 nous donne une bonne raison de croire que les antioxydants naturels comme GPX3 sont bons pour la santé cardiaque. La combinaison de taux bas de HDL et GPX3 affecte environ 50 millions de personnes, soit 1 adulte sur 4. Cette configuration peut conduire à la crise cardiaque et à l’AVC ». GPX3 pourrait donc être la cible de nouveaux médicaments destinés à accroître son activité dans le sang.